Translate

URGENCE

*** N’ignorez pas cela – Partagez le – Faites le savoir ***  




3 MESURES ESSENTIELLES 


La 1ère des mesures à prendre, serait de revoir les droits et toute l’organisation de nos prestataires qui représentent 80% des effectifs travaillant à la maintenance de nos centrales nucléaires.

  • Les salaires de ces personnes Directement Affectés à des Travaux sous Rayonnements (DATR) devraient être impérativement revus à la hausse d’un minimum de (50%) pour chacune d’entre elles, tout comme leur retraite avancée, ne serait-ce en respect des dangers permanents dont elles sont confrontées (cancers, lymphomes, leucémies, etc..) avec primes selon les degrés des risques des interventions.

  • a)  Le respect, et le savoir vivre devraient être imposés et donnés en exemple par les encadrants sans aucune discrimination tout comme par la hiérarchie qui devront à leur tour se rendre de temps en temps dans les Bâtiments réacteurs, (B.R.) afin de se rendre compte par eux-mêmes des conditions de leurs propres travailleurs.

  • b)  Pour renforcer la sécurité, les radioprotections des prestataires souvent absents sur les lieux d’interventions devraient obligatoirement être munis d’appareillages de mesures pour accompagner et assister les intervenants en zones contrôlées pour chaque travail à réaliser.


La 2ème des mesures, serait de donner plein pouvoir à tous les agents contrôleurs CND (ressuage, radiographie, etc.)


  • 1)  Toutes indications identifiées devraient être répertoriées et réparées sans discussions, jusqu’à l’accord de remise en conformité, validé, par l’agent contrôleur lui même. 

  • 2)  Aucune pression et d’aucune sorte ne devrait être exercée à son encontre sous peine de sanction.


Ce Monsieur est un agent contrôleur CND et au lieu d'être remercié d'avoir prévenu d'une anomalie, on l'envoie carrément baladé. Y a vraiment un problème là ! 
Ne croyez-vous pas ???

La 3ème des mesures
Les prestataires devraient avoir exactement les mêmes droits que les agents d’EDF.


Pour conclure

Tout problème devrait être mis à plat dans un consensus harmonieux entre salariés et patronat dans le plus grand des respects et sans aucune discrimination.


Car en attendant de les remplacer (par de nouvelles énergies beaucoup plus sûres) nos centrales nucléaires sont en fonctionnement (au total 19 avec 58 réacteurs répartis dans toute la France) ces centrales nucléaires vieillissent et il faut bien du personnel capable de les entretenir et de les maintenir afin de produire d’une part de l’électricité et d’autre part d’éviter les dangers qu’elles pourraient provoquer... Non ???

Aucun commentaire:

Publier un commentaire